Maître diffuseur

Le lecteur Flash est requis pour voir l'animation.

Recherche   

Skip Navigation LinksAccueil > Consulter les ressources > Consultation

Amis du soir

OFF266


Détails

Brève description

Présenté par trois diffuseurs de Montréal, le projet Amis du soir a comme objectif de stimuler la fréquentation des lieux de spectacles par les jeunes du secondaire 4 et 5. En complément des sorties scolaires, il s’agit d’inciter les jeunes à sortir le soir, à voir des spectacles de danse et de théâtre de création, en suscitant l’intérêt pour des disciplines qui n’auraient pas au départ leur adhésion.

Contexte

Le projet Amis du soir s’est déroulé de janvier à novembre 2012. Trois diffuseurs et leur équipe sont à la base du projet.

Situation initiale et résultats anticipés

C’est une belle opération de sensibilisation au spectacle vivant. Sur ces 2 000 jeunes, on attend pour la première année des retombées volontairement modestes, de l’ordre de 10%, soit près de 200 jeunes pour l’ensemble des six spectacles offerts. Ce genre de projet a besoin de temps pour s’installer, ainsi, pour la deuxième année, on espère des retombées de l’ordre de 12 % et de 15 % pour la troisième année.
Ces résultats pourraient sembler dérisoires par rapport aux moyens mis en œuvre. Mais il faut rester très réalistes sur les retombées du projet, parce que les activités de développement de public se mesurent sur du long, voire du très long terme.
Il est important de conserver en tant que public les « amis du soir » ayant participé au projet la première année. Les retombées se mesureront sur la fréquentation des spectacles lors des prochaines saisons, facilement quantifiables avec l’augmentation du nombre de billets vendus au tarif étudiant, et au nombre d’abonnés étudiants.
Le partenariat mis en place avec les professeurs permettra de pérenniser le projet pour l’avenir.

Description détaillée

Les trois salles impliquées :
La Maison des arts de Laval. Le théâtre des Muses, principale salle de spectacle de la Maison des arts, propose une programmation riche et diversifiée en théâtre, danse et musique. Laval compte 400 000 habitants, dont 80 000 jeunes de moins de 18 ans. Ce bassin de population justifie à lui seul la présence d’un diffuseur tel que la Maison des arts dont l’objectif principal est de développer le public enfance et jeunesse. Chaque année, la Maison des arts de Laval reçoit 35 000 enfants dans le cadre de son programme Les Grandes sorties jeune public et présente 20 spectacles différents, 90 représentations et près de 200 activités de médiation. La Maison des arts de Laval accueille également le festival Rencontre Théâtre Ados depuis 1996.
La Salle Pauline-Julien de Sainte-Geneviève est un diffuseur pluridisciplinaire qui a comme objectif principal d'offrir à la population une programmation variée, touchant l'ensemble des disciplines des arts de la scène, dans le but de diversifier les types d'expériences artistiques proposés au public de la région de l'ouest de l'île de Montréal. Leur programmation tient compte du grand public mais aussi du jeune public via le réseau scolaire et la série famille. Pour chaque secteur d'activités artistiques, un heureux mariage d'artistes réputés et d'artistes en émergence sont présentés.
La corporation Hector-Charland est un diffuseur pluridisciplinaire établi à L’Assomption depuis 1988. La salle de spectacle, qui porte le nom d’Hector-Charland, a été inaugurée en 1999 et contribue au rayonnement de la culture dans la communauté lanaudoise. Le nombre de représentations se situe annuellement aux alentours de 300, et près de 100 000 spectateurs, dont environ 15 000 sont issus du milieu scolaire. Combinant la danse et le théâtre, une quinzaine de représentations sont offertes et une douzaine de plus en incluant le Festival de théâtre à L’Assomption, le FAIT, un événement annuel dédié au théâtre de création qui a vu le jour en 2001 et qui se bonifie à chaque année. Leur programmation destinée à la clientèle scolaire a permis qu’un lien de confiance s’établisse avec les enseignants et/ou la direction des écoles de la commission scolaire.
Les trois diffuseurs impliqués prévoient de visiter une vingtaine de classes chacun pour faire la promotion du projet, ce qui représente environ 2 000 jeunes.
Cinq étapes majeures sont prévues pour la réalisation de ce projet :
La rencontre préparatoire :
Organisée en étroite collaboration avec l’enseignant ou le conseiller pédagogique en art, elle doit stimuler l’intérêt du jeune à venir voir le spectacle.
Cette rencontre se déroule en classe, elle est animée par un médiateur culturel. Le contenu de la rencontre préparatoire est en lien étroit avec la pièce présentée. Elle donne des clés pour mieux appréhender l’œuvre de l’artiste.
La rencontre avant le spectacle :
Prenant la forme d’un 5 à 7 ou d’une rencontre plus informelle, ce petit moment avant le spectacle doit être ludique et convivial. Un artisan du spectacle présenté animera une discussion, dans une ambiance amicale et détendue. Les jeunes doivent s’approprier le lieu, s’y sentir bien. C’est grâce à ce ressenti de proximité, de familiarité, que nous pouvons espérer les voir revenir.
Le spectacle :
Pour la première année de réalisation du projet, nous identifierons un spectacle de théâtre et un spectacle de danse pouvant convenir et intéresser un public d’adolescents.
Le choix des spectacles sera fait par chacun des diffuseurs. Ils pourront être spécialement programmés pour le projet, ou choisis dans l’offre faite au grand public.
Après le spectacle :
Une rencontre avec l’équipe artistique aura lieu dans la salle. Elle sera l’occasion d’échanger sur l’expérience vécue et sur les thématiques abordées dans le spectacle.
Retour sur la sortie. Maintenir le lien :
Plusieurs possibilités :
- Une page Facebook, pour recueillir les commentaires des jeunes
- Un espace forum sur le site du diffuseur
Les commentaires sur la page Facebook et le site du diffuseur permettront d’évaluer la satisfaction des spectateurs et d’améliorer la proposition.
Créer un effet de club, de groupe, ce qui donne un sentiment d’appartenance à la collectivité, important chez les adolescents, et qui peut être un incitatif à sortir.
Il faut que ces jeunes s’approprient le théâtre, qu’il devienne pour eux un milieu de vie.
3 -Les moyens mis en œuvre
3-1 Des tarifs incitatifs
Un prix moyen de 15 $ semble raisonnable.
Proposer des tarifs préférentiels et des tarifs de groupe. (exemple : à partir de 10, avec un billet gratuit pour celui qui prend la responsabilité de constituer le groupe)
3-2 Matériel de communication
Un encart d’information, à distribuer dans les classes, présentant les spectacles et le déroulement de la sortie culturelle.
Créer une page Facebook ou un espace forum sur le site du diffuseur, et faire en sorte que les jeunes se l’approprient.

Leçons retenues

s.o.

Références

http://www.salleandremathieu.com/spectacles-Laval/salles/maison-des-arts-de-laval

http://www.pauline-julien.com/

http://www.hector-charland.com/fr

Ressource affichée par

Maison des arts de Laval, Salle Pauline-Julien, Corporation Hector-Charland

Marie-Pier Pilote / RIDEAU
projets@rideau-inc.qc.ca

rideau-inc.qc.ca

Ce projet est rendu possible grâce à Patrimoine canadien et au Secrétaire aux affaires intergouvernementales canadiennes du Québec

Une réalisation signée Classe Affaires

RIDEAU CAPACOA FCCF