Maître diffuseur

Le lecteur Flash est requis pour voir l'animation.

Skip Navigation Links

Retour à la table des matières>> 
Le Profil des activités culturelles et des visites du patrimoine des Canadiens en 2005 1, produit en mars 2007 par Hill Stratégies Recherche, permet de dégager quelques statistiques quant à la fréquentation des arts de la scène. Il indique que :
  • 22,6 % de la population canadienne âgée de 15 ans et plus a assisté, en 2005, à une pièce de théâtre, soit une pièce dramatique, une comédie musicale, un souper-théâtre ou une comédie (5,9 millions de Canadiens) ;
  • 23,8 % a assisté à un spectacle de musique populaire, soit de musique pop/rock, jazz, blues, folk ou country (6,2 millions de Canadiens) ;
  • 9,5 % a assisté à un concert de musique symphonique ou classique (2,5 millions de Canadiens).
Hill Stratégies Recherche affirme qu’il y a eu très peu de changement dans le taux d’assistance au théâtre et aux spectacles de musique populaire entre 1992 et 2005. Par contre, le pourcentage de la population qui a assisté à un concert de musique classique a légèrement augmenté entre 1992 et 2005. Malgré cette dernière bonne nouvelle, les données laissent entrevoir un plafonnement de l’auditoire des arts de la scène.

Une étude produite en 2007 par le sociologue québécois Rosaire Garon pour le compte de l’Institut du Nouveau Monde 2 contient des données qui « pointent vers un vieillissement croissant des publics de toutes les formes dites classiques, que ce soit la lecture, les arts de la scène ou la fréquentation des musées 3 ». Dans une entrevue accordée au journal Le Devoir 4, M. Garon affirme que « la génération des baby-boomers 5 continue de fréquenter les arts d’interprétation, mais on y observe très peu de relève ». Selon des chiffres colligés par Le Devoir à partir des Enquêtes sur les pratiques culturelles des Québécois, fournis par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, l’âge moyen des amateurs de théâtre en saison est passé de 39 à 45 ans de 1989 à 2004. La musique rock n’est pas en reste, puisque ses « jeunes » spectateurs ont atteint en 2004 l’âge moyen de 35 ans, comparativement à 27 ans en 1989 6.

En contrepartie, dans le cadre de consultations menées par le Conseil des arts de l’Ontario 7, « la majorité des intervenants consultés – issue de la communauté artistique et culturelle franco-ontarienne – précisait qu’il n’existe pas d’information sur les publics francophones en Ontario et sur les meilleurs moyens de les rejoindre. »

Il existe donc peu ou pas de données pour mieux anticiper les comportements des publics. Cependant, les statistiques existantes tendent à prouver que si beaucoup d’efforts restent à faire pour augmenter la fréquentation des arts de la scène, il existe un large marché potentiel.

 
0

1   Hill Stratégies Recherche, Regard statistique sur les arts, vol. 5, no. 4 (www.hillstrategies.com), Conseil des Arts du Canada, ministère du Patrimoine canadien, Conseil des arts de l’Ontario
2   L’Institut du Nouveau Monde est un institut indépendant, non partisan, à but non lucratif, voué au renouvellement des idées et à l’animation des débats publics au Québec (www.inm.qc.ca)
3   Stéphane Baillargeon, Le grisonnement de la culture, Le Devoir, les 10 et 11 février 2007
4   Idem
5   Au Canada, les baby-boomers appartiennent à la génération de 1946 à 1966. Source : L’Encyclopédie canadienne Historica
6   Stéphane Baillargeon, Le grisonnement de la culture, Le Devoir, les 10 et 11 février 2007
7   Equinox, Consultation auprès de la communauté artistique et culturelle franco-ontarienne, Conseil des arts de l’Ontario, février 2008

 

Propos liminaires   |  Données statistiques   |  Lexique   |  Stratégie de développement du public

Exercices pratiques   |  Pratiques exemplaires   |  Références

Retour à la table des matières

Ce projet est rendu possible grâce à Patrimoine canadien et au Secrétaire aux affaires intergouvernementales canadiennes du Québec

Une réalisation signée Classe Affaires

RIDEAU CAPACOA FCCF